Comment une entreprise de voyages dans le Nord s'est adaptée aux changements climatiques

par

Lorsque Jennifer Ash, CMA, est arrivée au bureau un lundi matin de l’automne 2014, son patron, John Gunter, lui a annoncé la nouvelle qu’il venait d’entendre à la radio. La banquise allait se former quelques jours plus tard que l’année précédente dans la baie d’Hudson, suivant en cela une tendance observée depuis les 30 dernières années. Impact : un recul au sein de la population des ours polaires, qui dépendent de la banquise pour chasser, se nourrir et se reproduire.

Pour la plupart des comptables, la diminution de la population d’ours polaires ne constitue pas un enjeu commercial. Mais Jennifer, qui est vice-présidente des Finances et de l’Exploitation chez Frontiers North Adventures (FNA), entreprise familiale fondée par les parents de John il y a près de 30 ans, a tout de suite compris le risque. FNA est une entreprise d’écotourisme qui propose des expériences inoubliables à des voyageurs du monde entier, lors de voyages axés sur l’observation de la faune, la photographie, la culture et l’aventure, essentiellement dans le nord du Canada.

Et les excursions d’observation d’ours polaires constituent son produit vedette.

Signification des changements climatiques pour FNA

Située à Churchill, au Manitoba, FNA se situe aux premières lignes des changements climatiques. L’Arctique canadien se réchauffe plus rapidement que le sud du Canada; selon les prévisions, l’Arctique se réchauffera de 9 degrés Celsius d’ici 2100. Les résultats de ce réchauffement comprennent :

  • Un recul de la glace marine : La banquise a diminué de 13 % par décennie.
  • Un réchauffement du pergélisol : La moitié nord du Canada repose sur un sol gelé, qui procure une fondation pour les bâtiments et les infrastructures de transport (routes, voies de chemin de fer et pistes d’atterrissage) (Bush, Loder, James, Mortsch & Cohen, 2014).

John Gunter et Jennifer Ash savaient que les changements climatiques ne manqueraient pas de se répercuter sur leurs activités et souhaitaient mettre au point une stratégie d’adaptation fondée sur une planification financière judicieuse. En tant que petite et moyenne entreprise (PME) de seulement 15 employés à temps plein, la société avait besoin d’une bonne gestion des flux de trésorerie et de prévisions minutieuses pour prendre une décision opérationnelle. C’est pourquoi, comme le suggère le nom du poste de Jennifer, les finances et l’exploitation ont été entièrement intégrées.

De par son double rôle, Jennifer était la personne idéale pour prendre en main l’élaboration d’une stratégie d’adaptation aux changements climatiques pour FNA.

Comment devrait-elle élaborer une stratégie d’adaptation aux changements climatiques et quantifier le rendement du capital investi (RCI) selon les différentes décisions et les impacts des changements environnementaux? Quelle forme pourrait prendre une telle stratégie? Comment devrait-elle catégoriser les risques — et les occasions d’affaires? Quels compétences et outils comptables devrait-elle utiliser pour commencer à transformer la stratégie en mesures à prendre? Et en quoi pourraient consister ces mesures?

Défis et solutions

Frontiers North Adventures a mis au point une stratégie d’adaptation aux changements climatiques comportant deux volets : 1) optimiser les activités courantes et 2) explorer les occasions d’affaires futures.

1. Optimiser les activités courantes

Investir dans des Tundra Buggy

FNA transporte ses visiteurs dans une flotte de Tundra Buggy — des autobus tout-terrain munis d’énormes roues et de pneus adaptés au relief subarctique gelé. Sa flotte était vieillissante, et FNA devait décider comment investir au mieux dans de nouveaux actifs. Cependant la diminution du nombre d’ours polaires risquait d’entraîner une baisse des revenus, et donc de rallonger les périodes de récupération.

La solution : FNA a eu recours à l’élaboration de scénarios pour déterminer les résultats possibles des effets des changements climatiques. Au cours de ce processus, l’équipe a pris en considération les risques opérationnels et financiers auxquels FNA serait confrontée si certains de ses actifs étaient endommagés par des événements environnementaux, ainsi que la probabilité que de tels événements se produisent. Elle a exploré différents scénarios — tels qu’un changement dans la formation de la banquise — et effectué plusieurs analyses qualitatives et quantitatives afin de préparer un ensemble de recommandations pour aller de l’avant. Afin de mieux comprendre les tendances futures, la société s’est appuyée sur les commentaires de scientifiques et d’organismes sans but lucratif.

L’avion, le train ou le bateau

Churchill n’est pas accessible par la route. Les passagers et les marchandises doivent être transportés par avion, par bateau ou effectuer un voyage de deux jours en train. Par le passé, FNA transportait son matériel par voie de chemin de fer, cependant ce mode de transport est devenu moins fiable en raison de la fonte du pergélisol. Récemment, le dégel du pergélisol a inondé les voies de chemin de fer et l’approvisionnement de FNA a été interrompu pendant près de six semaines.

La solution : Jennifer et son équipe ont examiné des solutions de rechange au transport par chemin de fer et effectué des analyses coûts-avantages afin d’évaluer leur intérêt. Elles ont conclu que les coûts élevés liés à l’approvisionnement par bateau ou par avion présentaient un risque pour la rentabilité. Cependant, en tirant parti de la capacité excédentaire de ceux qui utilisent déjà ces modes de transport, FNA peut créer des scénarios de partage des frais qui sont avantageux à la fois pour elle et pour les autres entreprises locales.

2. Explorer les occasions d’affaires futures

Après avoir évalué les répercussions des changements climatiques sur les activités courantes, Jennifer et ses collègues ont commencé à explorer des occasions d’affaires futures. Plus particulièrement, ils ont cherché des façons de diversifier leur offre de services.

La solution : Une fois de plus, FNA a eu recours à l’élaboration de scénarios pour déterminer les effets d’éventuels investissements dans de nouveaux produits pour différentes destinations, ou dans différents produits pour les mêmes destinations. L’équipe des finances a modélisé les impacts des changements de ressources pour chaque possibilité, déterminé les investissements et les infrastructures nécessaires, établi des budgets et clarifié les risques liés à chaque scénario. Son objectif était de quantifier le coût en dollars des impacts opérationnels de chaque décision.

Désormais, FNA offre une aventure d’exploration estivale à partir de Churchill, avec des excursions en kayak au milieu des bélugas et des randonnées pédestres le long de la côte escarpée et pittoresque de la baie d’Hudson. D’autres produits pourraient voir le jour. Pour en savoir plus : www.frontiersnorth.com

Conseils de Jennifer Ash aux autres comptables confrontés à des problèmes d’adaptation aux changements climatiques :

« Rassembler des perspectives macro et microéconomiques, évaluer, analyser les chiffres, étudier les différentes options. Effectuer des évaluations stratégiques et faire preuve de rigueur financière. Ma formation m’a appris que, même si les données historiques sont importantes pour prendre des décisions, il faut toujours regarder vers l’avant, dans la direction où se dirigent l’organisation et l’environnement opérationnel. Il est également essentiel de maintenir une vision large des priorités opérationnelles de l’entreprise. »

Cette ressource fait partie de l'initiative d'adaptation aux changements climatiques de CPA Canada, qui est financée en partie par Ressources Naturelles Canada et gérée par le REDD.

Bush, E.J., Loder, J.W., James, T.S., Mortsch, L.D., and Cohen, S.J. 2014. "An overview of Canada’s changing climate." In F. J. Warren & D. S. Lemmen (Eds.), Canada in a changing climate: Sector perspectives on impacts and adaptation: 23-64.