Libre-échange et changements climatiques : “soutien mutuel” ou divergence ?